Archives du mot-clé parfums

Yemaya design

Un magnifique giftstore, en plein cœur de l’hôtel Tiama qu’Alexandra la propriétaire a bien voulu nous faire découvrir.

Petite présentation personnelle de celle-ci :

Je suis Alexandra Kassimaly, d’origine franco-indienne, j’ai grandi en Mauritanie et au Congo.

Diplomée en Marketing et Management, j’ai un DESS en Achats Industriels à KEDGE Bordeaux.

Après 15 années d’expérience dans une multinationale en Hollande (Achats et conseil en sourcing stratégique), je reviens sur le continent qui m’a vu grandir en suivant mon mari qui est franco-ivoirien, d’abord en Centrafrique puis à Abidjan en 2016.

C’est à ce moment-là que je décide de me lancer dans l’entreprenariat et je suis aussi mère de 2 garçons de 8 et 6 ans.

Alexandra Kassimaly – Propriétaire et créatrice du site Yemaya

Bonjour Alexandra, tous d’abord que veux dire Yemaya ? Et pourquoi avoir choisi ce nom ?

Yemaya ou Iemanja selon l’écriture est en yorouba la déesse des Océans, une des déesses les plus importantes des croyances originelles de bien des pays d’Afrique de l’Ouest.

Elle s’est exportée au Brésil, dans les Antilles et aux Amériques avec les esclaves partis d’Afrique de l’Ouest.

Pour moi le choix de Yemaya s’est fait car je recherchais une figure féminine, africaine et internationale en même temps. C’est aussi une figure protectrice et donc de bonne augure pour le site.

Votre logo me fait penser à l’Égypte, coïncidence ou volontaire ?

C’est une coïncidence car en réalité il s’agit bien d’une figure africaine noire; symbole de féminité, de fertilité et de création.

La forme du logo ressemble à un talisman et la déesse tient dans ses mains une poterie, en référence au travail artisanal, de création et à la décoration d’intérieur.

Thématique du store en 4 mots.

Authenticité, contemporain, local et belles finitions.

Décrivez-nous l’univers de Yemaya.

L’univers de Yemaya est un univers élégant et brut à la fois.

C’est un univers de décoration et d’accessoires de créateurs locaux et de la sous-région qui allient des matériaux traditionnels (pagne tissé, bogolan, bois local, bronze etc…) et un aspect très contemporain.

Quelle est la clientèle de votre boutique ?

Notre clientèle est très cosmopolite.

C’est une clientèle qui valorise la création locale et choisit des accessoires fabriqués ici plutôt que des articles importés.

C’est une clientèle qui désire vivre dans un intérieur authentique qui lui ressemble ou porter un morceau de cette identité locale à travers des accessoires de qualité.

Comment choisissez-vous les artisans et artistes représentés dans votre store ?

C’est le coup de cœur tout d’abord qui parle.

Les créations proposées doivent correspondre à nos critères d’authenticité, de savoir-faire local et d’élégance contemporaine.

Ensuite nous préférons des artisans et sociétés enregistrées légalement car nous avons également des obligations auxquelles nous devons répondre.

Vous avez démarré en Eshop, puis un show room au Manawa café, pour finalement ouvrir une boutique concept à l’hôtel Tiama…d’autres surprises ??

Effectivement nous avons évolué depuis la création du site en 2018, nous étions uniquement en ligne jusqu’à l’année dernière mais nos clients locaux réclamaient un point physique pour voir les articles.

C’est pourquoi nous avons ouvert le “Giftshop” à Abidjan.

Ceci dit, le E-shop reste notre cœur de métier et nous continuons de le faire évoluer, notamment pour y intégrer l’art contemporain, notre deuxième activité.

Faites-vous des partenariats pour des événements et pourquoi ?

Nous travaillons beaucoup avec les hôtels et notamment le Tiama qui accueille notre “Giftshop” en son sein depuis Juillet 2021.

En parallèle nous organisons des expositions de jeunes artistes et travaillons également sur des projets de décoration d’intérieur dans des hôtels toujours, en partenariat avec la créatrice de la marque African Fashion Love, Roos van der Horst.

Un petit mot de fin pour les artisans-créateurs de notre continent:

Je leur conseille de créer des articles originaux et de persévérer dans l’amélioration des finitions et du packaging.

C’est la clé pour attirer des clients au-delà de nos frontières et pour se différencier.

Merci beaucoup Alexandra pour la découverte de Yemaya. Apprendre à connaître votre univers a été un vrai plaisir, votre valorisation de l’art africain et local c’est du positif pour notre continent.

Merci également d’encourager les petits artisans et artistes méconnus du grand public. Je vous souhaite une bonne continuation et encore d’autres merveilles à venir.

Plus d’informations :

Contact : +225 07 68 81 54 88

Instagram : yemayadesign

Facebook : /yemayadesign/

Site Web : https://yemayadesign.com/

Dak’art 2022 – La biennale

On parle aujourd’hui de la Biennale de Dakar. Annulé en 2020 pour cause de pandémie mondiale, la 14ème édition de la Biennale de Dakar  « Ī NDAFFA#« , a bien débuté le 19 mai 2022 pour ce clôturer le 21 juin 2022.

Le mot Ĩ Ndaffa a été choisi cette annee, car il signifie « forger » en langue sérère parlée au Sénégal. Forger, c’est l’acte de transformer une ou des matières portées à incandescence dans un feu, afin de créer de nouvelles formes, textures et ainsi matérialités par ce geste un monde nouveau.

Cette exposition officielle internationale nous permet de découvrir 59 artistes et collectifs d’artistes, qui sont venus pour forger un nouveau destin commun autour de la thématique de cette année qui est :
Créer, imaginer et inventer.

Une belle palette de créations

La sélection des artistes visuels et collectifs d’Afrique et de sa diaspora, a été très minutieuse, pointu et exigente, car elle se devait d’être cohérente autant avec la thématique de l’exposition, que avec les orientations artistiques des œuvres mis en lumières.

La diversité des supports (dessin, installation, peinture, photographie, sculpture, son, tissage/textile, vidéo), des genres, la force des œuvres proposées a été les points marquants des choix artistiques qui ont été fait. Le grand jeu devait être dévoilé.

« Selon Dr El Hadji Malick Ndiaye, Directeur artistique de l’Edition 2022, le thème Ĩ Ndaffa# sonne comme une exhortation à créer un nouveau destin commun, un futur ensemble. » Source : Biennalededakar.org

La proportionnalité géographique entre également en compte :

Afrique de l’ouest avec 14 artistes visuels

Afrique australe avec 12 créateurs

Mo Laudi – artiste d’Afrique du Sud multidisciplinaire – Crédit photo : Instagram mo_laudi

Afrique du Nord avec 6 plasticiens

Mahmoud Bouchiba – plasticien tunisien –
crédit photo : rfi

Afrique de l’Est et centrale avec 6 artistes

Barthélémy Toguo – artiste peintre camerounais –
crédit photo : rfi

L’océan indien avec un créateur seychellois.

Georges Camille – artiste créateur Seychellois – crédit photo : Georgescamille.com

La diaspora avec 19 créateurs de Cuba, France, Usa….

Toubab Paris – créatrice de bijoux et accessoires-France – 
Crédit photo : toubab Paris

Se tiendra ainsi sur le site du Monument de la Renaissance Africaine, la première édition officielle du Marché International de l’Art Africain de Dakar (MIAD), après 2016, où l’artiste plasticien Kalidou KASSE en avais été le premier initiateur.

Ce marché international a pour ambition de contribuer à construire un environnement fertile où s’échangent des œuvres d’art sur des places physiques et numériques. Un environnement ouvert au monde entier.

Si vous êtes de passage ou que vous êtes au Sénégal, je vous invite à découvrir cette exposition magnifique qui a lieu encore pour 20 jours.

Allez y découvrir des artistes confirmés, décalés, avec des univers si différents et portant si proche.

Pour en apprendre plus sur l’exposition ou sur le marché des arts, c’est par ici : https://biennaledakar.org/

Nos nouveaux concepts stores 225.

Il fallait que je mette à jour mon ancien article Nos concepts stores 225 et mettre les nouvelles adresses !!!

Et vous allez vous régaler car nous sommes au top du top !!!

Voici les nouveaux temples du design et de la mode made in Africa !!

Les tendances luxe, la noblesse des matières, les modèles et styles de tout bords font leurs parts belles pour vous séduire et vous habillez le corps, l’esprit, les papilles et les yeux.

On démarre avec la boutique de l’hotel Tiama « YEMAYA« , où Alexandra la propriétaire a mis un choix méticuleux dans les produits et les articles vendus où représenté dans son store.

Un tour de l’Afrique pour une déco complète,  un souvenir de qualité et artisanale à offrir ou s’offrir…ou tous simplement s’acheter de magnifiques tenues stylisés localement aux tentures typique et riches africaine.

Informations : +2250768815488

Facebook : https://www.facebook.com/yemayadesign/

Instagram : https://instagram.com/yemayadesign?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Site.web : https://yemayadesign.com/

On continue avec « VILLA 76 BABI« , un écrin de décoration unique made in Africa. Une magnifique sélection art déco raffiné, chiné minutieusement et chic.

Situé aux II plateaux, cette boutique restaurant chic, vous propose aussi un espace vert  où déjeuner, faire du yoga, partager un moment d’échange.

Informations : +225 0594999217

Instagram : https://instagram.com/villa76_babi?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Facebook : https://www.facebook.com/Villa76babi/

« COULEUR CONCEPT » que j’avais cité dans mon précédent article, nous fait un retour d’étonnant aujourd’hui, après une rénovation moderne et sobre. Il est situé en plein cœur du sofitel Hôtel Ivoire.

Axé surtout sur les vêtements, la mode, la responsable met un point d’honneur sur les stylistes africains de renommée, de qualité et d’originalité. Vous trouverez également des articles de qualités en décoration ou en cosmétique pour promouvoir l’artisanat et le savoir faire africain et ivoirien.

Informations : +225 0708585848

Instagram : https://instagram.com/couleurconcept?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Facebook : https://www.facebook.com/couleurconcept/

Site Web : https://couleurconcept.com/

La boutique du Noom, toute nouvelle dans le monde des concepts stores « YARÊ« , axé sur la mode et l’élégance, elle regroupe le meilleur des tendances du continent.

Classique, tendance et chic, du made in africa luxe.

Instagram : https://instagram.com/yare_atnoom?igshid=YmMyMTA2M2Y=

« LA BOUTIQUE BY LA VILLA 100« , située aux 2 plateaux – les perles, est un concept unique, où ce regroupe une épicerie, un grand fleuriste de la place et des capsules éphémères de créateurs.

De l’art de la table, de la décoration, des livres, des accessoires modes, des vêtements..vous y retrouverez les articles les plus tendances. Une immersion entre l’Afrique, le moyen-orient et l’Europe.

Informations : +225 0709030405

Facebook : https://www.facebook.com/laboutiquebylavilla100/

Instagram : https://instagram.com/laboutiquebylavilla100?igshid=YmMyMTA2M2Y=

On termine par le « BUSH MAN » qui n’est plus à présenter car c’est un ancien comme on dit ici. Hôtel, restaurant, galerie d’art, je dirai même un musée de l’art, du design, de l’africa 100%.

Situé à la riviera M’pouto, c’est un lieu incontournable pour tous créateurs, artistes et stylistes africains.

Juste aller le visiter vaux le coup d’œil et le re-découvrir également!!!

Informations : +225 0759496651

Facebook : https://fb.watch/dglXHg_3x4/

Instagram : https://instagram.com/bushman.cafe?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Voilà, la boucle des concepts stores qui mettent en avant les artistes africain sur la Côte d’Ivoire est « bouclée « .

J’espère n’avoir oublié personnes dans les 2 articles, et reste à l’écoute si vous n’y êtes pas.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le liker, le partager et me laisser un commentaire.

L’Atelier des parfums

Décryptage aujourd’hui de cet artisan parfumeur d’ambiance et plus, Akram Mroué est le créateur olfactif de cet univers…

Allez il nous en dit plus ci-dessous :

A – Atelier des parfums, racontez-nous comment et pourquoi tout a débuté ?

L’ATELIER DES PARFUMS est un atelier de création et de diffusion de parfums de luxe made in Côte d’Ivoire.


Nous avons commencé notre activité en 2016, en créant et en diffusant des signatures olfactives exclusives pour les hôtels de luxe d’Abidjan et de l’Afrique de l’ouest (Sofitel, Radisson Blu, Pullman, Azalai, Tiama, Palm Club, etc…).

L’idée m’est venue quand j’ai constaté, en arrivant à Abidjan après de nombreuses années d’absence, que les bons et délicieux parfums de l’Afrique ne sont pas mis en valeur.

Quand je visitais des hôtels ou des boutiques à travers le monde, j’étais marqué par leur signature olfactive unique. Et je me suis donc dit que ce serait super de développer ce concept et de diffuser les belles senteurs quand cela est possible.

Fort de son succès et pour répondre à la demande des clients, L’ATELIER DES PARFUMS a créé en 2019 une gamme de parfum d’ambiance qualitative pour le grand public.

Cette gamme de diffuseurs à bâtons et de sprays se décline en une cinquantaine de senteurs bien concentrées et fabriquées en Côte d’Ivoire (création de l’identité, mélange, embouteillage et emballage réalisés en Côte d’Ivoire).

De nouvelles fragrances sont proposées régulièrement et viennent enrichir la collection.
L’ATELIER DES PARFUMS Parfume également toutes sortes d’évènements (mariage, exposition, soirée spéciale, etc.).

Le marketing olfactif peut s’appliquer partout !


T – Touche, quel est la vôtre ou votre particularité ?

A notre connaissance, nous sommes les seuls créateurs de senteurs haut de gamme sur mesure en Côte d’Ivoire, avec en plus, des prix abordables et accessibles au grand public.


C’est-à-dire que le client peut venir nous voir et nous travaillerons ensemble sur le choix et la composition de la fragrance.


Notre orgue à parfum propose plus de 300 senteurs inédites, composées à partir d’ingrédients de qualité, rares et authentiques, développés en collaboration avec notre équipe de nez à Grasse, la capitale mondiale du parfum.

Crédit photo : Mon passeport pour le monde


E – Ethnique. L’êtes-vous ou pas du tous ?

Nous essayons de l’être en tout cas. L’ATELIER DES PARFUMS s’efforce de sélectionner autant que possible des huiles essentielles BIO et est fier d’utiliser celles fabriquées en Côte d’Ivoire (huile essentielle de gingembre, de vétiver, d’orange amère, de bergamote et de moult de cacao par exemple), la mettant ainsi à l’honneur en créant des fragrances luxueuses et uniques (‘Fleur de Gingembre et Lys blanc’, ‘Thé, Coco, Citron’, etc…).

Nous y travaillons là-dessus pour développer davantage ce côté ethnique.


L – Liberté de créations des senteurs ( peut-on tous mélanger ) ?

Oui, chaque personne est sensible à différents parfums.

L’objectif des mélanges est d’avoir un parfum équilibré ; pour cela il faudra prendre en compte la pyramide olfactive du parfum qui se partage en trois notes :

Nous avons la note de tête, c’est la note la plus volatile que l’on sent juste après la vaporisation du parfum. C’est une note fraîche et verte qui peut durer jusqu’à 2 heures.

Ensuite vient la note de cœur qui se développe pendant plusieurs heures et constitue l’odeur caractéristique du parfum (des notes fleuries en général).

Et enfin la note de fond qui persiste le plus longtemps et qui s’évapore lentement. C’est elle qui fixe le parfum.

Je me souviens de deux mélanges exquis de chez Jo Malone à Londres, le Blue Agava and Cocoa et le Black Pomegranate.

De là est née mon envie de mélanger des parfums pour en créer des notes uniques.


I – Inspirations. Les idées de formes de vous parfums, de vos diffuseurs, de vos senteurs à créer, cela vous vient comment ?

Il suffit juste que l’odeur d’un arbre, d’un fruit ou d’un lieu me plaise et je me lance dans des essais et des mélanges.

En ce moment, c’est l’Afrique qui m’inspire et je voudrais capter autant que possible ses odeurs agréables d’épices, de gingembre, de vétiver, de curcuma, de cacao, de noix de coco, de café, de piment, de vanille, de passion, d’ananas, etc.


E – Espoir pour vous, pour la marque, pour la jeunesse ?

La richesse des essences africaines est un atout que nous devons célébrer.

On espère dans l’avenir pouvoir l’exporter et permettre au reste du monde d’acheter du luxe africain.


R – Responsabilité, en avez-vous une avec vos emballages, vos contenants, et les produits utilisés dans la conception des senteurs, par rapport à l’environnement ? Et pensez-vous être un artisan engagé ?

Quand nous pouvons utiliser des huiles essentielles BIO nous le faisons et nous privilégions les huiles essentielles fabriquées en Côte d’Ivoire comme je l’ai déjà dit.

Nous n’utilisons pas de bouteilles en plastique qui polluent énormément mais des bouteilles en verre que le client peut réutiliser.

Nous essayons également de limiter au maximum les éléments de notre emballage.

Concernant l’émission de carbone, elle est assez faible puisque tous nos produits sont conçus et fabriqués ici à Abidjan (création, mélange, embouteillage et emballage réalisés en Côte d’Ivoire).

Petit mot de fin

Pour finir, nous sommes en train de collaborer avec une entreprise de livraison afin de faciliter l’accès au parfum et permettre aux Abidjanais de se faire livrer nos senteurs où qu’ils soient à Abidjan.

Nous espérons que vous parfumeriez votre bureau, maison ou chambre avec L’Atelier des Parfums.

Sur ce, nous vous souhaitons une bonne expérience.

Merci pour vos réponses, nous en avons appris plus sur la création des flagrances et surtout votre concept. Bonne continuation à vous, et c’est la Côte d’Ivoire qui gagne !!!

Pour plus d’informations :

Contact : 00225 0707911307

Facebook : https://www.facebook.com/atelierdesparfumsci

Mail : info-adp@satco-ci.com